Adapter l'amélioration continue aux différentes cultures

Article

Adapter l’amélioration continue aux différentes cultures

twitter
linkedin
facebook

La mise en œuvre des pratiques de l’Amélioration Continue (AC) dans différents contextes culturels et industriels présente à la fois des défis uniques et des opportunités. Jean-Christophe Pellegrini, Directeur de la Performance Opérationnelle du groupe Delpharm, a partagé son expérience et ses connaissances sur ce sujet. Depuis son arrivée chez Delpharm en 2018, Jean-Christophe a tiré parti de son expérience en ingénierie, ayant travaillé internationalement dans les secteurs des plastiques, de l’électronique et de l’automobile. Pellegrini donne des conseils utiles sur l’importance d’adapter les pratiques d’AC aux contextes locaux ainsi que sur le rôle fondamental de l’équipe dirigeante dans la promotion d’une culture de l’amélioration continue.

Jean-Christophe Pellegrini Delpharm CI Community Podcast

Jean-Christophe souligne la nécessité d’adapter les pratiques d’AC au contexte local de chaque site. Il note également que les industries qui ne sont pas familiarisées avec l’AC peuvent être confrontées à des défis significatifs en raison de leurs méthodes établies et de leur potentielle résistance au changement. Cette résistance résulte souvent de l’adhésion aux pratiques traditionnelles, ce qui rend l’introduction de nouveaux processus plus difficile. Toutefois, Pellegrini souligne que les environnements qui disposent d’une base solide de connaissances sur l’AC sont plus aptes à mettre en œuvre de nouveaux processus et de nouvelles améliorations.

L’un des principaux défis de la mise en œuvre de l’AC dans différents sites est de faire face à des niveaux variables de familiarité et d’expérience avec les pratiques d’AC. Pellegrini souligne donc qu’il est essentiel de convaincre l’équipe dirigeante, et insiste sur l’importance de démontrer les avantages pratiques des outils d’AC pour les faire accepter. En appliquant des critères de référence et en montrant des résultats tangibles, Jean-Christophe prouve l’importance de ces outils dans la résolution quotidienne des problèmes, avec une valeur et une efficacité indéniables. Le fait d’exposer l’équipe dirigeante à des mises en œuvre réussies lui permet en outre de communiquer les avantages de ces outils et d’obtenir leur soutien de façon efficace.

Un aspect important de la stratégie de Pellegrini est l’adaptation des pratiques d’AC aux besoins spécifiques de l’industrie pharmaceutique. Les contraintes de qualité et les exigences réglementaires propres à l’industrie pharmaceutique requièrent un système d’AC sur mesure, capable de s’intégrer de façon transparente dans les opérations de l’entreprise. Pellegrini explique que pour qu’une entreprise atteigne une véritable efficacité en termes d’AC, il faut que tous les départements de l’organisation soient impliqués, et pas seulement l’équipe de production. Jean-Christophe met en évidence l’idée fausse selon laquelle l’AC consiste uniquement à améliorer les processus de production. En fait, il prône un « système d’excellence » qui intègre les pratiques d’AC dans l’ensemble de l’entreprise. C’est ainsi qu’il a mis au point le Système d’Excellence Delpharm (DES), adapté aux besoins et contraintes spécifiques du secteur pharmaceutique.

Comme l’a déclaré Jean-Christophe, « il faut en finir avec les silos », ce qui met en évidence les difficultés liées à la mise en œuvre d’un système unifié dans différents pays, chacun d’entre eux présentant ses propres différences culturelles et opérationnelles. Les organisations peuvent mettre en place un processus d’amélioration plus holistique et durable en impliquant tous les départements et en s’assurant qu’ils travaillent ensemble pour atteindre le succès opérationnel. Cette approche favorise la collaboration et garantit que chaque partie de l’organisation contribue aux efforts d’amélioration.

La vision de Pellegrini permet de comprendre la complexité de la mise en œuvre des pratiques d’amélioration continue dans des contextes culturels et industriels divers. L’accent qu’il met sur l’adaptation des pratiques d’amélioration continue aux contextes locaux, sur les défis culturels et industriels à relever et sur le soutien de l’équipe dirigeante souligne la nature multidimensionnelle de la mise en œuvre de l’amélioration continue et de l’excellence opérationnelle.

Pour en savoir plus sur les avis de Jean-Christophe concernant ces sujets, écoutez le podcast « Leaders in CI Community ». Découvrez comment Jean-Christophe fait face aux complexités de l’AC dans un contexte global et tirez profit de ses expériences ainsi que de ses stratégies.

En savoir plus sur les Leaders in CI Community

Accédez à des événements exclusifs tels que des webinaires, des podcasts, des visites de benchmark et bien plus encore!

Podcast Leaders in CI Community

Écoutez le podcast de Jean ici

Restez informé des dernières actualités de Kaizen Institute